Foie Gras : une filière soutenue par les consommateurs et confiante dans son avenir

  • Résistance du Foie Gras en valeur malgré la très forte réduction de l’offre
  • Un soutien inaltérable des Français : le Foie Gras est un produit Made in France à soutenir pour plus de 9 d’entre eux sur 10
  • Un renforcement des règles de la production

 

Portée par des Français inconditionnels du Foie Gras, la filière hexagonale a réussi à sauver sa saison en valeur malgré un nouveau recul de sa production de -20% pour la deuxième année consécutive de crise. Plus de 9 Français sur 10 estiment que le Foie Gras est un produit « Made in France à soutenir » et 8 sur 10 le jugent incontournable des repas de fêtes[1]. Des déclarations qu’ils ont prouvées dans leurs actes!

Malgré le manque de matière première et une reprise de la production dans les ateliers à partir de septembre seulement dans les départements impactés, la filière s’est mobilisée pour réussir à proposer du Foie Gras pour les fêtes de fin d’année. Les ventes ont progressé de +2,8% en valeur sur la fin d’année, malgré une baisse en volume de -12,4%[2] en raison du manque d’offre. Sur l’année, les ventes en valeur sont restées stables à +1% tandis que les volumes diminuaient de -12,8%[3]. Une valorisation du marché notamment due à la montée en gamme des produits proposés aux consommateurs et à la répercussion partielle de la hausse des coûts de production liée aux investissements en matière de biosécurité. La hausse des prix n’a pourtant pas arrêté les consommateurs, toujours très attachés au Foie Gras. Sur la semaine décisive du 18 au 24 décembre, les ventes en volume ont ainsi progressé de +7,7% malgré une hausse moyenne des prix de +20% sur la période vs + 18,5% sur l’ensemble de l’année.

Soutenue par les consommateurs, la filière du Foie Gras a entamé une profonde transformation. Comme elle le précise dans son Plan de Filière à 5 ans, ses conditions de production sont en cours d’évolution avec des règles sanitaires renforcées pour que son offre d’excellence réponde aux attentes des consommateurs dans une volonté de juste rémunération de tous les acteurs de la filière.

Des ventes clairement rythmées par l’offre et la visibilité du Foie Gras

Le recul de production du Foie Gras en 2016 et 2017 a entraîné une moindre présence en magasin et une visibilité de l’offre réduite. En hypermarchés, le nombre moyen de références a diminué de -15,4% vs 2016 et la longueur des linéaires qui leur étaient consacrés a diminué de -17,8%. Un manque de visibilité qui a entraîné une diminution des ventes en volume de -12,1% sur l’année en hypermarchés. En revanche, comme le montre l’étude IRI sur la fin d’année[4], plus le Foie Gras est présent en magasin, plus il est vendu. Dans les magasins ayant proposé un nombre de références en hausse de +5,7% en fin d’année, les ventes en volume se sont stabilisées à -1,5% et ont augmenté en valeur de +5,7%.

Les Français : un soutien inaltérable au Foie Gras

Le contexte difficile qu’a connu la filière ces derniers temps n’a pas entamé la confiance des Français. Ils sont en effet 93% à déclarer faire confiance au Foie Gras en matière de qualité gustative, de sécurité alimentaire pour 87% et de traçabilité pour 82% : une forme de reconnaissance du travail des professionnels qui se sont mobilisés afin d’éradiquer le virus et ont mis en place de nouvelles règles de production durables. Ce mets d’exception tient une place bien particulière dans le cœur des Français : 96% s’accordent à dire que « Le Foie Gras fait partie du patrimoine gastronomique français » et 89% que « Le Foie Gras participe au rayonnement de l’art de vivre et de la culture gastronomique française dans le monde. »

La filière renforce ses règles de production pour répondre aux attentes des Français

Après deux années de crises, la filière poursuit sa mobilisation et met tout en œuvre pour repartir sur des bases saines et solides. Le développement des mesures de biosécurité doit permettre de continuer à éviter de nouvelles épizooties. Aujourd’hui, c’est dans un contexte inédit que la filière doit se consolider, avec des conditions de production profondément modifiées. Son Plan de Filière à 5 ans met à plat sa stratégie de développement, articulée autour de deux axes majeurs.

Le premier vise à proposer une offre en parfaite adéquation avec les attentes des consommateurs (biosécurité, bien-être animal, environnement).

Le deuxième axe doit permettre de valoriser les différents produits de la filière (Foie Gras, Magret, Confit) pour offrir une juste rémunération à tous ses acteurs, en passant notamment par le maintien d’une contractualisation forte, une meilleure valorisation dans chacun des segments de marché (grande distribution, restauration, vente directe, exportation) et en s’appuyant sur une promotion collective des produits.

 

[1] Source : Enquête CIFOG/CSA de novembre 2017

[2] Source : IRI ventes en GMS de la deuxième semaine d’octobre 2017 à la première semaine de janvier 2018 vs même période de l’année précédente.

[3] Source : IRI ventes en GMS sur l’année 2017 vs année 2016

[4] Étude IRI en GMS du 6 nov. 2017 au 7 janv. 2018 vs 14 nov. 2016 au 7 janv. 2018

Ce site utilise des cookies pour vous permettre une navigation facilitée et complète. La page d'informations RGPD & Cookies est disponible ici : RGPD & Cookies .